Idées reçues sur l’architecte

 

Trop cher, pas assez fonctionnel, beau mais inutile, trop extravagant…  FAUX !
Faire appel à un architecte n’est pas hors de prix, ni réservé à une élite!  Pour l’imaginaire collectif français, une maison d’architecte est forcément grande, impressionnante, chère… Alors que l’architecte est capable de travailler pour le plus grand nombre. Sa démarche répond au besoin du client.

Les architectes doivent faire face à de nombreux préjugés concernant leur métier et leurs interventions sur les chantiers.

 

Idée reçue numéro 1 : prendre un architecte, ça coûte cher !

Prendre un architecte vous permet plutôt de faire… des économies ! En effet, le recours à un architecte assure une mise en concurrence des entreprises et assure ainsi une baisse des coûts.
Qui plus est, un bâtiment construit par un professionnel engageant sa responsabilité personnelle, vivra mieux et plus longtemps ; sur le long terme, vous réduirez vos frais d’entretien.
De façon générale, les honoraires dépendent de l’étendue des interventions ainsi que de la complexité des travaux demandés.
Avec votre architecte, vous ne pouvez donc pas avoir de mauvaises surprises !

 

Idée reçue numéro 2 : J’ai un budget serré pour la construction de ma maison, l’architecte sera superflu et plus cher que le constructeur de maison individuelle !

En premier lieu, quelque soit l’importance des travaux, le rôle de « cadre juridique » endossé par l’architecte ne sera jamais superflu. En cas de malfaçon ou de conflit avec un artisan, l’architecte se porte « caution » et règle les litiges. Sans architecte, ces litiges peuvent coûter très cher au client.
Et  lorsque l’on a un budget serré on a justement intérêt d’avoir recours à l’architecte : car avec les maisons préconstruites, on perd l’avantage du dialogue. Alors que l’architecte saura s’adapter, mettre l’argent là où cela sera important pour son client. L’architecte ne sera donc pas forcément plus cher que le constructeur de maisons individuelles.
L’architecte sait aussi faire des maisons pas chères.

Idée reçue numéro 3 : l’architecte fait travailler ses copains et oriente toujours vers des matériaux qui coûtent très chers !

Au contraire, l’architecte est le garant de votre budget ; son rôle est de trouver des solutions en accord à la fois avec vos attentes et votre enveloppe.
Pour ce qui est du choix des artisans, contrairement aux entreprises générales et aux constructeurs de maisons, l’architecte a l’obligation de réaliser des appels d’offres : le client a le dernier mot et décide de l’option la plus intéressante. Déontologiquement, l’architecte ne doit pas avoir de lien économique avec les entreprises réalisant les chantiers. Concernant les matériaux, c’est la même chose !
Au final, le client reste l’unique décisionnaire, c’est lui qui a le pouvoir de choisir ; l’architecte conseille, il n’impose pas !

 

Idée reçue numéro 4 : l’architecte se prend pour un artiste, on se retrouvera avec une maison fantaisiste ou décalée !

L’architecte respecte les désirs de ses clients. Donc, les réalisations classiques, bien conçues mais sans esbroufe ni budget exorbitant… il s’en charge aussi ! Il joue un rôle réel dans l’esthétisme de la maison, mais loin de vouloir de l’extravagant. Un architecte qui n’écoute pas n’est pas un bon architecte. C’est justement son travail que d’être à l’écoute de ses clients, de leur programme. A l’inverse, ce qui peut passer pour un refus, ne l’est pas forcément. L’architecte tient la cohérence du projet et lorsqu’il explique à son client pourquoi cela ne peut pas se faire de telle manière, c’est pour maintenir cette cohérence.

Du reste, la tendance actuelle est plutôt à la pureté des lignes, à la simplicité. La qualité de la maison d’architecte vient de l’intérieur, avec la prise en compte des besoins, tandis que l’extérieur reflète cette prise en compte.

 

Idée reçue numéro 5 : l’architecte, une fois les plans réalisés, on ne le voit plus sur le chantier.

Au contraire, de par son rôle juridique, l’architecte est dans l’obligation de surveiller les travaux de près ! Il a pour mission de dessiner mais aussi de gérer le chantier dans sa globalité, jusqu’à l’installation de la dernière poignée de porte !  Aller sur le chantier fait partie de son travail de fond.
D’ailleurs, sur un chantier, l’architecte est considéré comme étant la personne la plus exigeante.

 

 


Commentaires croisés de Lionel_Dunet, ancien président du Conseil national de l’Ordre des Architectes et de Hakan_Buyukcolak, architecte diplômé d’Etat, pour le magazine Maison à Part et pour le Blog du Groupement des Artisans.